Programmes d'oncologie

Programme de conjugué peptide-médicament

Administration ciblée de médicaments anticancéreux

Forte de ses connaissances sur les peptides ciblant le canal calcique TRPV6, Soricimed procède actuellement à la mise au point de conjugués peptides-médicaments de nouvelle génération pour traiter le cancer. Les médicaments utilisés pour combattre le cancer ne distinguent par le tissu tumoral du tissu sain, ce qui entraîne une fenêtre thérapeutique étroite et des toxicités importantes. Afin de remédier à ce problème, nous associons ces doses médicamenteuses très puissantes à des peptides qui ciblent le canal TRPV6 afin de les acheminer rapidement et directement à la tumeur. Le médicament anticancéreux s'accumule donc rapidement dans la tumeur tout en épargnant les tissus sains. Nous étudions actuellement plusieurs conjugués de peptides-médicaments ciblant le canal TRPV6 ayant donné des résultats très prometteurs en ce qui concerne les tumeurs dans les modèles de cancer chez les animaux. Nous prévoyons de nommer un médicament candidat en 2017.

Notre conjugué peptide-médicament (CPM) présente plusieurs avantages par rapport à d'autres conjugués de médicaments comme les conjugués anticorps-médicament (CAM). Contrairement aux CAM, nos CPM sont beaucoup plus petits, pénètrent mieux la tumeur, ont une exposition systémique plus faible, moins de risque de dommages au foie et sont plus faciles et moins coûteux à fabriquer.

On a observé, grâce à l'un de nos CPM les plus avancés, le SBI-1301, une régression tumorale complète pendant plus de 60 jours avec seulement trois traitements pendant les douze premiers jours dans des tumeurs xénogreffées de la prostate chez la souris.

Les premiers travaux in vitro à partir d'un conjugué peptide-Paclitaxel ont révélé une efficacité prometteuse, ce qui nous a permis de présenter les résultats en question lors du Congrès mondial sur les conjugués anticorps- médicaments, à San Francisco, en 2013. Une étude de suivi in ??vivo a montré que ce CPM était plus efficace que le Paclitaxel seul ou l'association peptide-Paclitaxel dans les tumeurs xénogreffées du cancer de la prostate PC3.

L'un de nos CPM les plus avancés, le SBI-1301, un conjugué d'un agent cytotoxique extrêmement puissant, a montré une régression tumorale complète avec seulement 3 traitements pendant 12 jours dans des cancers de la prostate xénogreffés chez la souris. Aucun signe évident de toxicité n'a été observé avec les doses les plus élevées. Les souris ont été observées pendant 60 jours et les tumeurs n'ont pas réapparu.

Le SBI-1301, CPM ciblant le canal TRPV6

Inhibe la croissance des cellules cancéreuses aux concentrations nanomolaires IC50

SBI-1301 Chart

Le SBI-1301 provoque une régression tumorale complète dans les xénogreffes du cancer de la prostate PC-3 chez la souris

Des cellules cancéreuses ont été placées sous la peau pour se développer pendant 24 jours

SBI-1301 Line Graph

Nous évaluons actuellement plusieurs conjugués de peptides-médicaments ciblant le canal TRPV6 et prévoyons de choisir en 2017 un candidat principal aux fins de développement.

Powered by Innovasium